08/03/2020

Février 2020 a été extrêmement doux, dans un flux orienté de façon quasi-permanente entre sud et ouest en basses couches, et paradoxalement assez sec et ensoleillé. Les températures minimales sont excédentaires de 4.1°C et les maximales de 3.4°C. La pluviométrie est déficitaire de 15 % tandis que l’ensoleillement est excédentaire de 8 %. Ce mois de février se classe sans doute au 2ème mois le plus doux derrière février 1990.
La persistance d’un très vaste et très profond système dépressionnaire au nord du 60ème parallèle de l’est du Canada aux Pays Scandinaves et d’un anticyclone au sud du 45ème parallèle a induit un très dynamique courant à travers l’Atlantique et couvrant une grande partie de l’Europe (Figure ci-dessous). Ces conditions ont généré de nombreuses dépressions secondaires circulant un peu plus au nord de notre région, apportant de l’air très doux et des perturbations accompagnées de coups de vents.

Anomalies de pression sur le mois de février 2020.png

Il y a 100 ans : Comparé aux moyennes trentenaires actuelles, février 1920 apparaît doux avec un excédent de 1.4°C pour les températures minimales et de 2°C pour les maximales. La pluviométrie est déficitaire de 50%.
 
-        Du 1er au 4 : doux et humide
-        Du 5 au 10 : frais et sec
-        Du 11 au 14 : doux et humide
-        Du 15 au 20 : doux et sec
-        Du 21 au 23 : frais et sec
-        Du 24 au 29 : doux et légèrement humide